21/06/2015

Nouveauté de la semaine

Ma star, le collier VOLIERE ARA_BLEU a été vendu, alors voici une nouvelle version :
Ce coup-ci le collier a 5 plumes et des tubes en métal plaqué argent.
Collier VOLIERE ARA_BLEU X5
5 plumes d'ara chloroptère
Elles sont montées avec des tubes en métal plaqué argent sur un lacet de cuir (42 cm) .
Fermoir avec chaînette rallonge plaquée argent +9cm
 Pour se rendre compte de l'effet et des dimensions  le voici présenté sur une photo en  taille réelle.



Je précise que toutes les plumes sont récoltées de manière éthique . 

Voir à gauche "LES COULISSES DE LA CREATION : Les plumes "




6 commentaires:

  1. Vous savez qu'il est interdit par la loi (convention de Washington et Traité de Guyane) de vendre tout ou une partie des perroquets (incluant les plumes de mue) cites en annexe II dont fait parti le Ara Chloroptère entre autre, à moins d'avoir toutes les autorisations légales (particulierement compliquées à obtenir et obligatoirement mention avec numéro d'exploitatio valide) autorisant le dit commerce? C'est grâce à des gens tels que vous que ce perroquet est en voie d'extinction. Et pourquoi pas aussi des bagues en véritables poils de tigre de Sibérie?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour "Anonyme"
      Je ne comprends pas très bien votre message . Je reçois certaines plumes d'une personne qui a un perroquet ara chloroptère chez elle , je suppose qu'elle a toutes les autorisations pour cela. Je connais d'autres personnes qui ont des perroquets.
      D'autre part on trouve à acheter sur internet dans des plate-formes qui ont pignon sur rue des plumes de mue.
      Je ne comprends pas très bien pourquoi j'aurais le droit d'acheter ces plumes et pas de les revendre , pourquoi ces personnes auraient le droit d'avoir ces perroquets chez elles et ne pourraient pas me donner ou vendre les plume de la mue ? qu'est-ce qui changerait pour la protection des perroquets si les plumes étaient jetées? car aucun de ces perroquets n'est exploité pour ces plumes , c'est justement pour cela que je préfère les plumes de perroquets que je connais plutôt que celles que je pourrais trouver sur internet où on ne maîtrise pas les conditions en amont.
      Je ne vois pas en quoi je participe à l'extinction de ces perroquets . Sauf si ces personnes n'ont pas le droit de les avoir chez elles, la je vous comprendrais mieux. Je vais bien sûr me renseigner.

      Supprimer
    2. Re-bonjour Anonyme,
      je viens de vérifier la convention de Washington et Traité de Guyane, c'est bien ce que je pensais , vous faites une petite confusion : cette convention ne concerne que le commerce internationnal et donc l'exportation des animaux protégés. Il est bien heureux qu'il existe une telle convention ! Mais par exemple il y a des éleveurs en France qui ont le droit de vendre leurs oiseaux et à plus forte raison leurs plumes.
      Si vous aviez pris la peine de cliquer sur le lien à gauche intiltulé "LES COULISSES DE LA CREATION : Les plumes" vous auriez constaté que je suis très attachée au fait de créer des bijoux de manière éthique et transparente, et ça vous aurait évité de poster ce commentaire fâcheux .
      En effet mes plumes proviennent d'OISEAUX VIVANT EN FRANCE, je n'importe pas de plumes, et elles ne proviennent pas de contrebande.
      L'ara en question vit près de chez moi , on peut être pour ou contre les oiseaux chez les particuliers mais il vit là en toute légalité, avec toutes les autorisations nécessaires.
      Mais vous avez tout de même bien fait de soulever la question : il faut que je me renseigne si je ne risque pas d'être embêtée quand je vends mes bijoux à l'étranger : est-ce que ça peut être considéré comme de l'exportation (réexportation)d'espèce protégée ?

      Supprimer
    3. je propose à "Anonyme" de faire vous-même votre attrape-rêves (57400 résultats sur Google...)ainsi vous ne ferez plus de cauchemars car s'attaquer sur la toile à tous les artisans de la planète risque de vous empêcher de dormir un certain temps.
      Dans la culture amérindienne, le capteur de rêves est à la fois décoratif et a pour fonction d'enfermer les cauchemars dans sa toile. Ainsi, seuls les songes agréables restent au réveil de la personne ayant dormi en dessous

      Supprimer
    4. Oui, je ne sais pas s'il (elle) a enfourché son cheval de bataille pour attaquer tous ceux qui vendent de plumes de perroquets ou autres oiseaux protégés, mais si c'est le cas il y a de quoi avoir des insomnies avec les millions de créations en plumes sur le web . Ou alors j'ai pas de bol, ça tombe juste sur moi.

      Supprimer
  2. Je me vois dans l'obligation de remercier Anonyme , en effet son intervention prouve qu'on en fait jamais assez de pédagogie !
    Je vais donc reprendre un par un tous les articles et pages qui parlesnt des plumes dans ce blog (ou ailleurs) et y rajouter le lien vers "LES COULISSES DE LA CREATION : Les plumes" et une petite phrase rassurante quant à l'éthique de la chose (pour ceux qui auraient la flemme comme Anonyme de cliquer sur le lien)

    RépondreSupprimer